Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.
logo

Intégration

Pourquoi s’en soucier ?
​Construire un parcours d’intégration
Période d’essai - durée
Période d’essai - management
Fidéliser le nouveau collaborateur
Les trucs en plus

Intégration

L’intégration des nouveaux collaborateurs est une étape cruciale que beaucoup ont tendance à oublier mais qui revient depuis quelques années sur le devant de la scène.

Elle commence dès le processus de recrutement et est le point de départ du nouveau parcours professionnel du salarié concerné. Il est de ce fait primordial de la préparer et de ne pas la négliger.

Pourquoi s’en soucier ?

La première semaine est toujours la plus complexe. Entre la découverte des locaux, l’adaptation au poste et sa compréhension, les premiers échanges avec les collègues, les managers et la culture d’entreprise, un nouveau collaborateur peut vite être perdu.

Préparer en amont un véritable programme d’intégration permet d’accueillir sereinement et d’optimiser le temps de chacun. C’est aussi une manière de fidéliser un salarié dès son embauche. En effet, un nouveau collaborateur qui constate que son intégration et son accueil ont été réfléchis et soignés, aura rapidement un sentiment d’appartenance et trouvera aisément sa place au sein du service. Il aura davantage de motivation et se montrera engagé et investi.

En revanche, arriver dans une entreprise où il n’existe pas de processus d’intégration, donne le sentiment de ne pas être attendu. Le salarié peut vite se retrouver livré à lui-même dès ses premiers jours. L’image qu’il se fera de l’entreprise ne sera pas valorisante et son envie de rester et de s’investir pourra être impactée. Pour l’employeur, c’est une charge mentale de se demander par quoi commencer lorsque rien n’est préparé et en résulte souvent une perte de temps.

Construire un parcours d’intégration

Chaque entreprise n’aura pas le même parcours d’intégration en fonction de ses locaux, de son secteur d’activité ou de son nombre de salariés.

La première étape pour construire un parcours d’intégration est la création d’une checklist : le but est de lister les points qu’il est nécessaire de partager avec le nouveau collaborateur (organigramme, historique de l’entreprise, explication des services…) mais également ce qui est à faire pour préparer son arrivée (bureau, ordinateur, mail, fournitures…).

Le parcours d’intégration doit être en phase avec votre culture d’entreprise afin que le salarié s’en imprègne dès son arrivée. Il faut par ailleurs, veiller à un cadre chaleureux et bienveillant pour favoriser le collectif : présenter les collègues et marquer un temps spécifique est toujours très apprécié (pause-café, petit-déjeuner collectif, repas du midi…). Ces temps sont importants et une aide précieuse à chacun pour « briser la glace » et échanger plus facilement.

LinkedIn a publié un Kit d’intégration très pertinent que nous vous invitons à lire.

LinkedIn Kit d'intégration [pdf] 1.38 Mo

Si vous souhaitez vous lancer dans la construction d’un parcours d’intégration, n’hésitez pas à nous contacter ! Nous serions ravis de vous accompagner dans votre réflexion !

Période d’essai - durée

Une fois le nouveau collaborateur intégré, il est courant d’oublier que les premiers temps ne sont pas certains : c’est la période d’essai.

Sa durée varie en fonction du contrat :


CDI


Catégorie socio-professionnelle (CSP)Durée de la période d'essaiRenouvellement possible *1Total maximum
ouvriers et employés2 mois2 mois4 mois
agents de maîtrise et techniciens3 mois3 mois6 mois
cadres4 mois4 mois8 mois
CDD
Durée du contratDurée de la période d'essai
Moins de 6 mois1 jour/semaine de contrat
6 mois et plus1 mois

La période d’essai peut-être rompue pour un CDI comme pour un CDD* selon les délais suivants :


A l'initiative de l'employeur
PrésenceDélai de prévenance
Moins de 8 jours24 heures
Entre 8 jours et 1 mois48 heures
Entre 1 et 3 mois2 semaines
Après 3 mois1 mois
A l'initiative du salarié
PrésenceDélai de prévenance
Moins de 8 jours24 heures
8 jours et plus48 heures

* A noter que le CDD peut être rompu pendant sa période d’essai à condition que celle-ci dure à minima une semaine.

Période d’essai – management

Nous venons de le voir, la période d’essai peut-être plus ou moins longue. Comme son nom l’indique, elle sert d’un côté comme de l’autre, de véritable expérimentation pour avoir un aperçu de la relation contractuelle et de sa potentielle réussite ou non.

Beaucoup d’employeurs négligent cette période et se retrouvent avec une fin de contrat prématurée et qu’ils n’avaient pas vue venir parce que le nouvel embauché n’aura plus été considéré comme tel, mais comme un salarié lambda. Lorsque la nouvelle recrue était fortement appréciée, cela est d’autant plus dommage.

La période d’essai doit être un outil précieux, notamment pour les managers. Il est essentiel d’accompagner le collaborateur sur toute sa durée, qu’elle soit de 15 jours ou de 4 mois voire plus en cas de renouvellement. Pour cela, des points réguliers doivent être mis en place, à minima : en début de période d’essai, au milieu et vers la fin.

L’essentiel à travers ces entretiens, est de savoir comment le salarié se sent, s’il a bien compris son poste et les attendus, s’il estime avoir les clefs pour réussir ou si certaines informations lui manquent encore. C’est l’opportunité pour le manager de :

  • Suivre ce nouveau collaborateur pendant ses premiers temps et ainsi créer une relation de travail de confiance
  • Savoir s’il s’intègre bien à l’équipe
  • Vérifier que tous les outils et informations utiles lui ont été communiqués
  • Constater que les compétences énoncées lors du recrutement soient réelles
  • S’assurer d’une manière générale, que cette personne convienne pour le poste
  • Anticiper un éventuel départ.

Ne pas accompagner la période d’essai, c’est prendre le risque de passer à côté d’un bon collaborateur qui décidera de ne pas rester dans l’entreprise parce qu’il aura eu l’impression d’avoir été laissé de côté alors qu’il n’était pas encore en pleine maîtrise du poste.

Les trucs en plus

Il peut être intéressant de compléter votre parcours d’intégration par quelques informations pratiques qui peuvent parfois donner un réel coup de pouce à vos nouveaux arrivants :

  • Le réseau de transports de la ville et/ou de l’agglomération (trains, bus, stations de vélos) ;
  • Les parkings classiques et de co-voiturage qui se trouvent à proximité. Si l’information est partagée, les personnes qui covoiturent régulièrement ;
  • Les aides existantes sur le territoire pour trouver un logement ;
  • Les solutions pour les étudiants.
Retour à l'accueil